Bienvenue sur notre espace à www.bmculture.org, votre Agence en Business, Management Culturel et Communication.



Le Management Culturel est notre affaire



Faites nous confiance pour la reussite de vos projets.



Le Developpement du Continent Africain doit être Culturel ou ne le sera jamais !




https://m.facebook.com/profile.php?id=154270124614597#!/photo.php?fbid=10208004407531865&id=1348590

Qui sommes nous?

BMC est une Agence de Business, de Management Culturel et de Communication qui révolutionne l’événementiel, les stratégies marketing avec des innovations simples, lisibles et fiables dans le but de professionnaliser le secteur des Arts, du Tourisme et de la Culture.


En savoir plus



lundi 10 juillet 2017

FETHEB CONGO

BRAZZAVILLE FAIT SON FESTIVAL INTERNATIONAL DE THEATRE : 
FETHEB
Du 17 au 21 Août 2016 pour la 1 ère Edition.

L’histoire retiendra que l’UNEAC a fait un choix très judicieux en installant un comité d’Organisation  dirigé par son Président Henri DJOMBO Ministre d’Etat Congolais chargé de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche, pour la matérialisation du  Festival  International de Théâtre de Brazzaville qui s’est tenu du 17 au 21 Août 2016 au Palais des Congrès et au CFRAD de Brazzaville dans une ambiance festive des grands jours.  
Le Congo est un réservoir mondial de Théâtre qui mérite de jouer un pôle prépondérant pour le renouvellement des talents Africains. 



Tous les grands acteurs de théâtre viennent d’une manière ou d’une autre des scènes de Brazzaville et de Pointe –Noire qui constituent de véritables sources de pratiques quotidiennes. malgré les espaces d’expressions ne sont pas souvent à la hauteur des attentes des créateurs des œuvres de l’esprit. 

A Brazzaville, on va au théâtre comme on va au café avec un désintéressement sans précédent. Les espaces parfois précaires se remplissent sans aucune communication pour partager les spectacles avec aisance dans la langue de Molière, comme si on vivait en France. La véritable source de démocratie aussi bien dans les expressions que dans les actes se retrouve au théâtre, puisse les textes s’attaquent dans la grande majorité aux maux qui minent la société Congolaise. 
Le FETHEB devrait se créer au Congo s’il en existait pas,  parce qu’il devenait indispensable pour rester dans la dialectique d’émulation permanente dans un secteur qui souffre d’espaces d’expressions  artistiques de haut niveau l’éclosion de la jeune génération très talentueuse  qui veut marcher sur les pas des aînés comme le Feu Eric MAMPOUYA dans le but d’en faire une activité  capable de nourrir son homme à court, moyen et long termes. 

Le monde devenant un petit village planétaire,  le théâtre et la culture devraient s’aligner dans la nouvelle démarche de création de richesses.


Cette première édition qui a rassemblé du beau monde autour de 24 représentations de belles factures, servies par  13 groupes du Congo et de la sous région est une preuve palpable que l’Union des Ecrivains et Artistes Congolais (UNEAC) joue sa véritable partition pour le rayonnement du Théâtre Congolais et Africain dans le concert des Nations. 

Le monde devenant de plus en plus comme un village planétaire, il est tout à fait important que le Théâtre revient au cœur de la nation Congolaise pour accompagner le développement socio économique. 
La mobilisation populaire qui entoure les manifestations théâtrales au Congo devraient interpeller encore plus les autorités de ce beau pays pour continuer d'investir dans ce secteur porteur et promoteur pour la jeunesse, parce qu'il apporte non seulement des activités saines mais aussi une éducation populaire à travers les textes et les œuvres interprétés par des talents qui viennent des écoles,  collèges et universités du Congo. 
Quatre grands prix ont été attribué après une sélection très serrées par le Jury présidé par Le Béninois Moustapha Patrice AHOUNOU au cours de la soirée solennelle parrainée par le Ministre de la Culture et des Arts Léonidas MOTTOM et en présence de plusieurs personnalités venues d'ici et d 'ailleurs. 
Les Pétroliers de Pointe-Noire (Congo) enlève le trophée de la Meilleure Actrice, le Théâtre National du Gabon repart avec le Trophée du Meilleur Metteur en scène, le Théâtre de l'Environnement de Brazzaville (Congo) gagne le Trophée du Meilleur Acteur et la Troupe Nationale du Congo emporte le Trophée de la Meilleure Représentation

A l'annonce des résultats, les commentaires étaient dans tous les sens avec des émotions de joies ici et de détresse ailleurs comme toujours, mais avec une satisfaction  d'une organisation exceptionnelle autour de la culture. 

L'année 2016 a été tellement riche pour le Théâtre Congolais que le Comité d'Organisation propose de faire d'avantage en 2017 avec l'introduction des préliminaires dans les Collèges et Lycées dans le but d'impacter encore plus de jeunes et de révéler les meilleurs pour une relève de qualité.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire