Bienvenue sur notre espace à www.bmculture.org, votre Agence en Business, Management Culturel et Communication.



Le Management Culturel est notre affaire



Faites nous confiance pour la reussite de vos projets.



Le Developpement du Continent Africain doit être Culturel ou ne le sera jamais !




https://m.facebook.com/profile.php?id=154270124614597#!/photo.php?fbid=10208004407531865&id=1348590

Qui sommes nous?

BMC est une Agence de Business, de Management Culturel et de Communication qui révolutionne l’événementiel, les stratégies marketing avec des innovations simples, lisibles et fiables dans le but de professionnaliser le secteur des Arts, du Tourisme et de la Culture.


En savoir plus



lundi 12 février 2018

Khoudia: Une voix captivante

Elle n’est qu’une gamine, née un 26 Septembre à  dans Rosso dans le sud de la Mauritanie avec des vertus qu’il ne faudra déchiffrer parce qu’elle affirme à travers ses chansons que le sang qui coule en elle est celui de l’Afrique avec une conviction de devenir  une combattante de la cause des enfants.
La petite KHOUDIA qui dans son environnement ne devrait avoir aucune autre possibilité que d’aller à l’école si la chance se présente ou de finir comme épouse sans aucun commentaire dès l’âge de 14 ans ?
Elle n’a pas inventé le monde, et elle ne le pourra jamais pour son jeune, mais le hasard a fait les choses autrement pour permettre à la petite perle de Nouakchott de devenir très tôt  une référence pour la jeune génération Africaine.
A dix ans, elle s’engage par instinct et par surprise pour ses parents,  dans une compétition internationale organisée par la Sénégalaise  N’GONE N’DOUR  et la TVM en Mai 2013, et pour l’étape de la Mauritanie qu’elle remporte avec brio à cet âge seulement,  en face des autres enfants issues des familles des griots qui sont plus âgées. Elle représente son pays et se révèle au monde comme une star en devenir sans jamais remettre en cause le processus de sa scolarité parce qu’elle est entourée d’une famille très organisée qui la protège avec méthode et professionnalisme.
Khoudia fait la °° une °° des journaux et peut tenir en halène n’importe quel public pour son parcours. Plus d’une centaine de spectacles à son actif avec de grandes célébrités d’ici et d’ailleurs.
Son groupe est composé de plusieurs nationalités et pas des moindres avec le Célèbre Instrumentiste Français Dominique BERNARD qui se consacre quotidiennement à l’orchestration de la petite perle Mauritanienne. Elle bat des records d’écoute sur You tube et sur d’autres plates formes comme Amazone, soundcloud et autres encore.
Elle consacre ses spectacles à la mobilisation et à la sensibilisation des acteurs de la société Mauritanienne en particulier et  Africaine en général, sur les droits des enfants. Son répertoire est composé des titres qui rappellent  les termes de références pour mettre fin  l'esclavage, à la maltraitance des enfants, à l’aveuglement visible des autorités d’ici et d’ailleurs sur les pratiques barbares et  quotidiennes que vivent les enfants. Elle chante avec son arme qui n’est que sa seule VOIX, pour dénoncer les maux de nos sociétés aveuglées par la haine le racisme, le tribalisme et l'égoïsme en affirmant haut et fort que °° les filles et les femmes on a droit au respect et souhaite que  les hommes cessez de les tromper par des pratiques qu’elle qualifie de non sens °°.
Cette jeune Star qui manipule aussi  bien sa guitare acoustique et sa voix, peut assurer n’importe où le besoin se fera, un spectacle Live digne du non pour partager ses mélodies orchestrées d’Afro Jazz avec plus de quatre langues en exploitation.
KHOUDIA impose la paix, la stabilité, l’union, la protection des droits des enfants, la protection de l’environnement  pour une harmonie de vie paisible et  partout ailleurs dans le monde.
A l’occasion de la Journée Internationale de la Fille, l’UNICEF vient de la révéler au monde  comme sa nouvelle ambassadrice de bonne volonté : Khoudia. Cette jeune mauritanienne, déterminée et talentueuse, est déjà, à seulement 14 
ans, une chanteuse reconnue sur le plan international. En wolof, en français ou en arabe, elle utilise sa voix puissante pour plaider en faveur des populations vulnérables et conjugue avec succès sa carrière et son parcours scolaire. « Le parcours remarquable de Khoudia, la figure symbolique qu’elle représente et son avenir prometteur font de cette nouvelle ambassadrice une alliée de taille dans les efforts de plaidoyer de l’UNICEF pour le respect des Droits de l’enfant, notamment en faveur des filles » a déclaré Souleymane Diabaté, représentant de l’UNICEF en Mauritanie. Ce soir, à 22H, retrouvez Khoudia et Souleymane Diabaté en direct durant le Journal télévisé sur El Wataniya TV.
Son  répertoire est immense et les multiples rencontres démontrent que la petite perle joue dans la cour des Grands. Révélation Africaine des QUAMA AWARDS à Bamako en Septembre 2016  en présence de toutes les reines Africaines (AICHA KONE- ABI KOITA- BABANI KONE- AFIA MALA) pour lesquelles KHOUDIA assure la présentation au Théâtre de verdure avant de mettre les invités dans la joie et le bonheur.
Elle recevait  par la même occasion son trophée des mains collectives des REINES AFRICAINES.
Sa programmation est nette augmentation malgré son jeune âge et les Institutions internationales et les représentations diplomatiques installées en Mauritanie ne se lassent de ses prestations pour agrémenter toutes les meilleures manifestations de leur calendrier. Un Son coloré, un répertoire assez attrayant qui fera l’objet de son partage au MASA et qui touchera les uns et les autres se compose de des titres distillés sur son Album et complétés par des exclusivités.
Quelques titres  phares sont les suivants :
1.      KHALEYI (Les enfants de la Rue)
2.      MINT ABDEL MALIK
3.      INDEPENDANCE
4.      MOUJTAMAJ RAGHI (Civisme)
5.      DEBE DJIGUENE(Les Mamans de référence)
6.      SEYDOU NOUROU BA (Guide religieux)
7.      KHOUDIA (Gamine de Rosso)
8.      SAY SAY (Les Bandits)
9.      AFRICA
10.  TALIBE(Les mendiants et l’Etat)
Sa force de partage malgré son jeune âge, sa voix captivante et tonitruante assure  son attirance au près du public national et international, parce qu’elle sait jouer avec les mots qui touchent, qui interpellent, qui conscientisent du fait de l’orchestration scénique  de haut niveau avec des professionnels hors pairs qui l’accompagnent et qui se refusent de laisser embarquer sur des projets non porteurs.
 Sa Word musique, son Afro jazz, son folklore sahélien mélangé au blues  à la source des  rythmes Africains allant du Sénégal à la Mauritanie en passant par le Mali, la Gambie et le Kenya, fait de la petite KHOUDIA  un spectacle vivant et époustouflant.
, tous nés tous au Walo Lorsqu’on est née d’une mère qui s’appelle Bousso fall connue sous le nom de fatou fall d’ethnie Ouolof, descendante de Cheikh Ibra Fall, le fidele accompagnateur du grand guide Mourite Cheikh Ahmed Bamba et d’un père Papa Ahmed M’BARECK Haratin et descendant des bambaras
au sud de la Mauritanie  comme la Star KHOUDIA de surcroît ROSSO comme ses parents, il est possible de se rassurer sur la suite de sa carrière entière encadrée par des parents très avertis qui sollicitent des conseils  de grands Professionnels d’ici et d’ailleurs. Une organisation de ce niveau ne produira que les succès escomptés dans les prochains mois.  Au-delà de l’utilisation des percussions traditionnelles qui constituent sa base musicale et son orchestration au studio,  KHOUDIA Accoustics  est un ensemble artistique de haut niveau qui l’accompagne depuis plusieurs années avec un Français né à Strasbourg Dominique BERNARD qui donne de la richesse Jazz and blues avec une Guitare un carcabou et une guitare dobro électrique, un Sénégalais  Serigne Cheikh MBAYE qui valorise une percussion pas comme les autres,  un Bassiste Mauritanien à la sauce groove d’EL Hadj Ibra COME.   Partout où elle déposera ses valises , la révélation des QUAMA AWARDS 2017 attirera du monde d’abord par son jeune âge, mais surtout par sa qualité d’Ambassadrice des Nations-Unies POUR l’UNICEF. Elle sait bien voyager, et sa guitare acoustique lui facilite la tache pour faire passer un bon message au gouvernant, mais aussi pour partager la joie de vivre avec la jeunesse Africaine.  Elle profitera encore de l’occasion pour aborder les thèmes du moment comme celui de l’exode irresponsable que vit la jeunesse avec son lourd fardeau de désastre en mer sans aucune réaction forte de nos gouvernants.
Avec son public, elle échangera sur d’autres thématiques dans ses mélodies et touchera encore et encore avec sa voix envoûtante et captivante. Elle n’est pas née d’une famille de griot pour oser prendre la parole, pour oser braver les traditions Mauritaniennes et pourtant, elle parcours le continent et le monde pour sensibiliser et crier haut fort pour la protection des enfants mais aussi la vulgarisation des droits des enfants qui sont ignorés au plus haut niveau des nos institutions.  L’occasion est souvent solennelle pour faire passer le message aux uns et autres et lorsque les dénonciations arrivent de la bouche d’une jeune et talentueuse Artiste ressortissante d’un des pays indexés pour la non application de ses droits, on peut imaginer l’engouement et les répercussions.
KHOUDIA qui bénéficie d’une chance unique de s’exprimer en plusieurs langues pour son jeune âge en profite pour chanter en français langue du travail ailleurs dans nos pays et parfois langue officielle pour des raisons que la petite tente de cerner sans suite, en Ouolof,  en arabe(Hassania) en Poular et en Soninké. C’est une histoire exceptionnelle qu’on mettra assez du temps pour comprendre parce que les faits sont énormes et complexes pour une adolescente de 14 ans avec un palmarès aussi riche.
En assistant à son spectacle, en écoutant son histoire et surtout sa mélodie avec la manipulation des voix, on découvre une Star qui fait rêver, qui rassure et qui se projeter rapidement dans un lendemain meilleur pour le vivre ensemble.
 sa volonté farouche de partager les belles émotions de son répertoire, tout en valorisant tout ce que son terroir musical a de plus beau, de plus scintillant et de plus attirant pour son pays qui ne figure pas dans les références musicales Africaines, malgré que les talents y circulent énormément. Découvrir la perle rare de la nouvelle génération, est un plaisir qui ne se raconte pas sur un évènement culturel, mais qui doit se vivre en live lorsque cette chance vienne à vous.
Sur le Titre °° AFRICA °°  KHOUDIA sonne l’alerte pour une révolution environnementale à la base avec l’obligation de scolariser tous les enfants pour sauver l’Humanité de la dérive des hommes qui devraient protéger aussi bien notre environnement que celui des enfants. C’est le Thème de l'environnement qui interpelle les Artistes de plus pour dans le but de sauver l'humanité toute entière. Le perle rare à la voix captivante vient de confirmer son savoir faire à Cotonou au festival SICA (Stars de l'Intégration Culturelle Africaine) en Novembre 2017 avec le Trophée de la meilleure Clip vidéo, après une compétition live de plus de vingt deux pays représentés. 
Aujourd'hui, une équipe sérieuse et dynamique  dirigée de main de maître le Patron de l'Agence  de Business, Management Culturel et de Communication BMCulture  travaille autour de la voix captivante de la Mauritanie, avec le seul objectif de la propulser au sommet de son art. Les rencontres se multiplient, les échanges de belles factures et les festivals se précisent pour permettre à la petite charmante de partager tout son bonheur.

mercredi 12 juillet 2017

KALAMOULAI: Le Ténor du Septentrion Béninois :


KALAMOULAI: attache un grand intérêt aux domaines de la royauté et du sacré à travers ses mélodies. Ses spectacles sont sources de vives émotions et de voyages vers le sahel et parfois vers le Maghreb.
Né à Cotonou au BENIN (en Afrique de l’ouest) dans le septentrion ou la tradition joue un rôle très important dans l’éducation d’un jeune garçon. Auteur- compositeur, interprète, danseur émérite

Aux talents incontestés depuis plusieurs années sur les plus grandes scènes du Bénin, de l’Afrique et du Monde. KALAMOULAI fait vibrer toutes les générations de spectateurs parce qu’il est en lui-même un spectacle accompagné de sa voix captivante et entrainante. En quelques minutes de scène en live, l’Artiste à la voix sahélienne peut visiter plus textes de son riche répertoire et donner satisfaction aux petits, aux jeunes et aux adultes, parce qu’il détient les rouages de ses dosages de voix et les incantations qui l’accompagnent.

Aucun de ses spectacles ne laisse indifférent ceux qui l’assistent, parce qu’il est débordant d’énergie, et  chaque titre de son répertoire sélectionné doit répondre à une tendance, à une couleur musicale, à une histoire et surtout à un projet pour lequel ce répertoire est destiné. La classification des morceaux dans le répertoire est rimé par rapport au public cible, à l’ambiance de moment, à l’émotion dégagée par les spectateurs  et en partie par  le message  que doit transmettre  le Ténor du sahel à cette occasion là.
Chaque spectacle est une source de réflexion pertinente sur l’environnement musical de l’espace à conquérir, sur l’avenir d’un style musical, sur l’impacte de sa propre conquête musicale tout en étant au croisement de multiples influences. A travers sa musique, il réconcilie et modernise les rythmes  traditionnels du Bénin profond et l’esprit de sa vision scénique à l’endroit des générations actuelles et futures.

Sa musique reflète son engagement à persévérer les cultures traditionnelles, à préserver les pratiques royales qui consiste à valoriser le vivre ensemble, l’équilibre entre les coutumes et le respect des pratiques endogènes.
KALAMOULAI  est un artiste extrêmement créatif et enthousiaste. Sa force d’expression artistique se découvre plus vite à cause de ses incantations liées au cultuelles, son sens  naturel d’improvisation qui se révèle parfois payant comme un programme préparé à l’avance, sa vision de mélanger les instruments traditionnels aux instruments très modernes pour en faire un plaisir participatif, et sa quête constante du de fusionner les genres.
 Ses fusions, ses recherches scéniques sont le reflet de son engagement pour la préservation des pratiques endogènes. Les instruments traditionnels participent à cette vision musicale du ténor du Septentrion.
Les SICA 2016 viennent de le relever au grand jour,  comme meilleur Artiste de musique moderne d’Inspiration traditionnelle avec plus d’une vingtaine de pays et en live, sous le regard du Grand Jury présidé par le Directeur du Palais de la culture d’Abidjan Koné DODO. Il s’en suivi de plusieurs d’autres titres de la sous région avec un répertoire qui le projette plus vite que prévu dans le virtuel des musiques du monde.
Les  quelques titres phares de ce répertoire qui attirent du monde dès les premières notes et qui seront exécutés sur les scènes  démontrent à suffisance la capacité de la voix du Septentrion Béninois à donner du plaisir au spectateurs d'ici et d'ailleurs :
1.      YINKOR-KAT’IM (GRIS-GRIS et la Gloire)
2.      YAAYE
3.      BEREBA
4.      ANDUNIAN
5.      SAMANI
6.      AIZOUMA
7.      MEYIMOUNA
8.      YOMBA YOMBA



Dans sa force de toucher les peuples là il faut, pour faire
 prendre conscience aux uns et autres, Kalamoulai s’attaque 
aux thèmes sensibles de (gris –gris et la gloire) avec 
une métaphore qui attire les foules. Il révèle dan sa chanson 
culte °° YINKOR – KAT’IM °°  je cite : Malgré votre 
Puissance spirituelle (gris –gris) votre richesse, la grandeur 
de votre Nom, la mort vous humiliera, fin de citation. Malgré 
votre gloire, malgré de nombreux défis relevés, vous ne pourrez
 rien face à la mort, parce que rien ne résistera au mort jusqu’à
 notre dernière dernier jour commun. C’est le registre 
de prédilection du Ténor de Septentrion Béninois qui mélange 
les proverbes Batonnou à ceux des autres régions du Bénin qui créer sa symbiose de sensibilisation.

Son véritable succès sur scène se découvre au fur et à mesure que la pression musicale monte avec l’ambiance électrique retrouvée dans l’environnement direct de l’évènement. 

KALAMOULAI  aime s’amuser dans la douceur pour faire vivre autrement sa scène, mais ses incantations vocales décident souvent autrement pour le bien des participants. Et pour ne pas rester indifférent à cette tension scénique, le ténor sahélien joue le jeu et distille le bonheur musical dans le but de satisfaire les uns et les autres. 
La scène est le lieu de prédilection d’un artiste comme KALAMOULAI pour tenir ses engagements et partager son riche répertoire trié sur plusieurs titres de son terroir musical. Le Bénin est un réservoir de musique traditionnelle qui mérite d’être valorisé à travers des spectacles live de KALAMAOULAI parce qu’il consacre toute la grande majorité de son temps à cette recherche scénique et mélancolique.

Partout où il passera pour partager son savoir être et son savoir faire musical, KALAMAOULAI  trouvera toujours une manière de communiquer avec le public et de transmettre de belles émotions qui sont les siennes et qui révèlent ses objectifs de lutte contre la déforestation, la maltraitance des enfants, la non scolarisation des enfants et surtout la protection de notre environnement immédiat par des techniques simples de gestion environnementale .


 La voix du Septentrion  chante dans plusieurs langues du Bénin et en Français. Son spectacle peut se limiter à quelques minutes selon la programmation du moment, comme il peut aller plus loin dans la communication avec les mélomanes et les spectateurs, tout en respectant les limites fixées par le chronogramme de Evènement.




Après avoir remporté autant de trophées en 2016, et sortir son nouvel Album  °° Maturité °° en 2017 avec un succès qui confirme ce que pense de lui, Kalamoulai ne rêve que de l'international pour porter très haut une autre coloration musicale qui rappellera à plusieurs mélomanes un grand griot des pays sahéliens dont je vais taire le nom pour l'instant.

Ce talentueux danseurs, spécialistes des termes vocaux sensationnels est pétri de talents, avec une modestie qu'on découvrira très bientôt sur les grands festivals au monde. KALAMAOULAI est un spectacle vivant à découvrir tout simplement pour comprendre la dimension artistique.







lundi 10 juillet 2017

FETHEB CONGO

BRAZZAVILLE FAIT SON FESTIVAL INTERNATIONAL DE THEATRE : 
FETHEB
Du 17 au 21 Août 2016 pour la 1 ère Edition.

L’histoire retiendra que l’UNEAC a fait un choix très judicieux en installant un comité d’Organisation  dirigé par son Président Henri DJOMBO Ministre d’Etat Congolais chargé de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche, pour la matérialisation du  Festival  International de Théâtre de Brazzaville qui s’est tenu du 17 au 21 Août 2016 au Palais des Congrès et au CFRAD de Brazzaville dans une ambiance festive des grands jours.  
Le Congo est un réservoir mondial de Théâtre qui mérite de jouer un pôle prépondérant pour le renouvellement des talents Africains. 



Tous les grands acteurs de théâtre viennent d’une manière ou d’une autre des scènes de Brazzaville et de Pointe –Noire qui constituent de véritables sources de pratiques quotidiennes. malgré les espaces d’expressions ne sont pas souvent à la hauteur des attentes des créateurs des œuvres de l’esprit. 

A Brazzaville, on va au théâtre comme on va au café avec un désintéressement sans précédent. Les espaces parfois précaires se remplissent sans aucune communication pour partager les spectacles avec aisance dans la langue de Molière, comme si on vivait en France. La véritable source de démocratie aussi bien dans les expressions que dans les actes se retrouve au théâtre, puisse les textes s’attaquent dans la grande majorité aux maux qui minent la société Congolaise. 
Le FETHEB devrait se créer au Congo s’il en existait pas,  parce qu’il devenait indispensable pour rester dans la dialectique d’émulation permanente dans un secteur qui souffre d’espaces d’expressions  artistiques de haut niveau l’éclosion de la jeune génération très talentueuse  qui veut marcher sur les pas des aînés comme le Feu Eric MAMPOUYA dans le but d’en faire une activité  capable de nourrir son homme à court, moyen et long termes. 

Le monde devenant un petit village planétaire,  le théâtre et la culture devraient s’aligner dans la nouvelle démarche de création de richesses.


Cette première édition qui a rassemblé du beau monde autour de 24 représentations de belles factures, servies par  13 groupes du Congo et de la sous région est une preuve palpable que l’Union des Ecrivains et Artistes Congolais (UNEAC) joue sa véritable partition pour le rayonnement du Théâtre Congolais et Africain dans le concert des Nations. 

Le monde devenant de plus en plus comme un village planétaire, il est tout à fait important que le Théâtre revient au cœur de la nation Congolaise pour accompagner le développement socio économique. 
La mobilisation populaire qui entoure les manifestations théâtrales au Congo devraient interpeller encore plus les autorités de ce beau pays pour continuer d'investir dans ce secteur porteur et promoteur pour la jeunesse, parce qu'il apporte non seulement des activités saines mais aussi une éducation populaire à travers les textes et les œuvres interprétés par des talents qui viennent des écoles,  collèges et universités du Congo. 
Quatre grands prix ont été attribué après une sélection très serrées par le Jury présidé par Le Béninois Moustapha Patrice AHOUNOU au cours de la soirée solennelle parrainée par le Ministre de la Culture et des Arts Léonidas MOTTOM et en présence de plusieurs personnalités venues d'ici et d 'ailleurs. 
Les Pétroliers de Pointe-Noire (Congo) enlève le trophée de la Meilleure Actrice, le Théâtre National du Gabon repart avec le Trophée du Meilleur Metteur en scène, le Théâtre de l'Environnement de Brazzaville (Congo) gagne le Trophée du Meilleur Acteur et la Troupe Nationale du Congo emporte le Trophée de la Meilleure Représentation

A l'annonce des résultats, les commentaires étaient dans tous les sens avec des émotions de joies ici et de détresse ailleurs comme toujours, mais avec une satisfaction  d'une organisation exceptionnelle autour de la culture. 

L'année 2016 a été tellement riche pour le Théâtre Congolais que le Comité d'Organisation propose de faire d'avantage en 2017 avec l'introduction des préliminaires dans les Collèges et Lycées dans le but d'impacter encore plus de jeunes et de révéler les meilleurs pour une relève de qualité.









vendredi 20 janvier 2017

Notre Activité


                                                                                   

Nous avons de l'Expertise pour des Projets Artistiques, Touristiques et Culturels de toute dimension.

Nous avons de l'expertise dans le domaine de Management pour accompagner les Entreprises et les aider à atteindre des objectifs.
Nous avons de la Compétence dans la Conception et le Montage des stratégies innovantes pour un leadership conséquent

Nous avons de l'expérience dans la mise en route des projets itinérants pour l'économie créative.

Nous faisons du Lobbying pour convaincre les Gouvernants de l’importance de secteur tertiaire.
Nous avons de l'expertise pour la mise en route d'un événementiel  de toutes les dimensions possibles.
Nous Faisons de la formation pour tous les corps de métier des Arts, du Tourisme et de la Culture.
Nous coordonnons plusieurs Festivals sur le Continent et ailleurs par le partage d'expérience.
Nous faisons des Arts, du Tourisme et de la Culture une source de revenue importante pour le développement socio économique de notre continent.
Nous travaillons sur la Promotion Artistique, Touristique et Culturelle avec des stratégies innovantes.
Nous Produisons des Talents Artistiques avec des formules professionnelles capables de projeter  plus vite que prévu à l'international.
Nous avons de l'expertise  dans le renforcement des capacités des artistes et acteurs culturels.Nous donnons de notre savoir aux Festivals Internationaux pour professionnaliser au maximum les compartiments d'un événementiel qui constituent les pires difficultés de réussite d'un projet rentable, friable et viable capable de nous crédibiliser vis à vis de nos différents gouvernants. Nos innovations dans l’événementiel  nous crédibilisent de plus devant les partenaires qui continuent de nous confier les meilleurs projets culturels.

La Musique Gospel au Bénin: Impacts et Enjeux sociauxl

 1 – HISTORIQUE

Le quartier latin de l’Afrique connaît un bouleversement musical depuis quelques années avec l’introduction de nouvelles tendances musicale qui fait bouger les lignes. C’est le cas du Gospel qui est à l’apposée des musique dites de profanes avec un impact spirituel rarement atteint. Malgré une tradition très encrée dans la musique traditionnelle  depuis l’indépendance du Bénin, la musique gospel au Bénin qui draine des foules et qui fait des émules en permanence dans les milieux religieux,  du point de vue qualité, est d’un niveau très insuffisant et avec peu influence. Les plus belles chansons diffusées  dans nos grandes églises au Bénin, dans nos temples et dans même dans les cérémonies mortuaires, en conséquence, sont parfois américaines, nigérianes, ghanéennes, ou ivoiriennes. Mais depuis quelques années, de grands regroupements artistiques prennent le pas sous le regard vigilant et professionnel  de John Migan, véritable Chantre de la Musique Gospel.

2 - ETATS DES LIEUX
Lorsque regarde très bien le parcours des musiciens béninois de la musique Gospel, on comprend très aisément que la transition  n’a pas été facile pour se démarquer de la musique dite du monde. Les artistes Gospel n’avaient un registre capable de les détacher des autres malgré toute la logistique qui disponible dans les églises pour son accompagnement.  Ce n’est plus un secret pour personne, d’affirmer que le chemin a été semé d’embûche durant de longues années dans ce processus qui a mené à la reconnaissance de ce genre musical au Bénin. Cette reconnaissance qui ne date que des années  1999, avec le premier  Festival international °° GOSPEL ET RACINES°°  initié par l’ancien Président de la République Mathieu KEREKOU, pour resserrer les liens entre l’Afrique et sa diaspora  après tous les déchirements observés.  Ce brassage culturel de haut niveau  qui se tient à Cotonou 7 jours durant, pour célébrer de la Réconciliation entre Haïti, Cuba et le Bénin  a été le déclic pour l’éclosion des talents du Gospel Béninois parce qu’il a marqué les esprits et continue de faire des émules.  De la famille de John Migan  à Arnauld Migan, en passant par Miriam Ayizansi le chantre de l’Eternel, très attentive à la voix de l’Esprit Saint qui affirme qu’ honorer l’éternel des armées qu’avec sa voix suave , Anna Téko qui bouscule les barrières  confessionnelles , Jonny Sourou le chantre le plus écouté de ces dernières années, Sandra Heriti la consacrée, Sessimè la voix de l’éternel qui fait exploser de joie la jeunesse , Kinza la douce de l’éternel , Dossi la touchante, il est possible pas reconnaitre aujourd’hui qu’une nouvelle classe de Stars s’installent dans la durée pour faire rayonner contre vents et marrées la musique du Gospel au Bénin.
3 - CONSTAT ET FAIT
Malgré cette floraison de talents incontestables sur l’échiquier national et international depuis quelques années dans cette catégorie, la  démarcation demeure toujours difficile avec les musiques des églises et  des chorales  qui ne tolèrent  pas du tout l’exploitation abuse es textes et des mélodies à des fins commerciales. Nul ne peu ignorer que bons nombres des Artistes du Gospel qui connaissent des succès n’affichent pas souvent des comportements dignes d’éveilleurs de conscience capables de servir de modèles pour les adeptes.  Le Bénin est un réservoir de musique inexploité dans cette catégorie sur lesquels travaillent de nos jours  des analystes musicaux, des compositeurs hors pairs, des  arrangeurs de renommées internationales et des chantres de l’éternels qui disposent de plus en plus de moyens colossaux mis à disposition par les églises pour relever le défis.  Les résultats obtenus ne sont plus négligeables et l’écart se resserre dans la promotion et la communication, d’une année à une autre avec les autres  musiques dites profanes surtout à cause  de la facilité des Artistes du Gospel à attirer facilement  les fidèles qui deviennent de plus en plus nombreux dans les temples .
Dans un pays comme le Bénin fortement marqué par l’évangélisme, certains chantres de l’éternel comme Anna Teko et pleins d’autres, s’inscrivent dans une sorte de « religion civile » à connotation chrétienne et entendent promouvoir les notions de pardon, d’intégrité et d’humilité tout en étant disponibles pour animer les scènes dites du monde de show bis.
4.1 - SOURCE INSPIRATION RELIGIEUSE

Les Artistes béninois toutes tendances confondues deviennent de plus en plus attacher  aux rythmes et folklores du terroir, tout en s’inscrivant dans un modernisme scénique. Ceux des musiques Gospel qui manifestent une farouche volonté d’aller vers un professionnalisme avéré, et qui travaillent dans un registre de musiques de recherches, gagnent du terrain avec les folklores adoptés par les églises, à l’instar du rythme Awangbahou chez les Célestes qui connait un succès sans précédent.

De plus en plus au Bénin, les festivals se multiplient et les émulations deviennent permanentes au profit des chantres, des voix de l’éternel avec des invités de la sous région. Et comme la stabilité politique du pays facilite des ouvertures et des rencontres internationales au service des églises, de la foi et des religions endogènes, favorisant ainsi le brassage permanent d’inspiration gospel  avec les chantres venus d’ailleurs, les Artistes béninois  de cette catégorie de musique en profitent pour s’améliorer.
On peut citer le Festival Canaan Gospel du Pasteur Ithiel DOSSOU qui ambitionne depuis cinq années révolutionner la musique Gospel au Bénin. Pour y arriver, le Pasteur investi de gros moyens pour ramener au pays des Stars comme Maggie Blanchard du Canada, Thierry de la France, Jean-Jacques, Rodstar, Marcel Boungou et bien d’autres. Ces chantres émérites viennent se confronter  aux talents  locaux dont Ange Ahouangonou alias Kinivi, Désiré Kindomihou, Apollinaire Gandonou pour valoriser les louanges et surtout les voix d’ici.
4.2 – IMPACTS ECONOMIQUES ET CULTURELS

Malgré que les réalités sociologiques démontrent que l’histoire des églises Béninoises date de plusieurs années, les musiques Gospel n’impactent pas assez le développement économique malgré les apports importants dans le domaine de l’éducation et du bien être social. Par contre, les artistes en tirent pas mal de bénéfices avec l’écoulement facile des œuvres phonographiques mises en consommation à cause de la disponibilité des adeptes dans les églises et dans les temples, disséminés sur toute l’étendue du territoire.

5 - EVOLUTION DES MUSIQUES GOSPEL ET LES INFLUENCES EXTÉRIEURES

On constate depuis quelques années, que la plus grande logistique du matériel de sonorisation vienne des églises. Et comme elle constitue une  grosse source de revenue dans la création de richesse, on comprend aisément pourquoi les Artistes de musique Gospel deviennent la plus grande plate forme de formation des métiers des arts et du spectacle au Bénin. Les décideurs de ces églises, exploitent au maximum les avantages accordés aux confessions religieuses par les gouvernants sur les exonérations d’impôts, pour importer du matériel de sonorisation et d’équipements de tous genres au profit des artistes et de la grande consommation.


6 - CONCLUSION
Si l’ambition de la grande majorité des chantres de l’éternel est celle  de porter à toute la nation Béninoise la bonne nouvelle de Jésus-Christ à travers les louanges, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais ait la vie éternelle, il est encore évident que le chemin à parcourir est encore long en raison des pratiques malsaines de certains  chantres du Gospel  au Bénin.
   Source :
 http://regardsprotestants.com/anna-teko-la-voix-gospel-qui-decloisonne/
http://www.voluncorp.com/bio.aspx
http://www.lapressedujour.net/archives/16044
http://lautrefraternite.com/2011/08/18/festival-canaan-gospel-la-5e-edition-lancee-depuis-dimanche/
http://www.yasni.info/ext.php?url=http%3A%2F%2F
http://www.culturedafrique.com%2Feniola-un-studio-pour-lavenir-de-la-musique-beninoise









mardi 17 janvier 2017

Musique HIP HOP au Bénin: Problématique de la jeunesse


1 - HITORIQUE
 L’histoire musicale de ces dernières années au Bénin a connu tellement de bouleversements positifs qu’une musique dite urbaine s’est imposée et de façon durable par rapport aux autres rythmes connus depuis les indépendances.  La musique HIP HOP est la plus représentative parce qu’elle est l’expression palpable des revendications de la plus grande majorité de la jeunesse qui pour une raison ou une autre manque d’espace d’expression et parfois du déficit de  communication en famille. 

2 - ETATS DES LIEUX

En voulant exister dans leur milieu scolaire et universitaire, les jeunes imitent en grande partie les Stars américaines du monde Hip Hop qu’ils découvrent facilement sur les écrans de télévision  et parfois sur les radios étrangères facilement accessibles dans le temps. La mode prend le dessus avec des modes vestimentaires qui frisent parfois l’anarchie compte tenu de la pesanteur des traditions béninoises. Les jeunes retrouvent leur existence, s’engagent sans calculer et sans à analyser  les influences négatives qui en découlent. Le phénomène s’amplifie de façon exponentielle après les années  90,  qui consacre  la conférence nationale des forces vives de la nation. Les énergies se libèrent et installent les émulations à tous les échelons de la vie artistique et culturelle. Dans cette foulée, le Groupe SAKPATA BOYS sort ses griffes avec  le titre °° Aduma °°  qui explose en devenant  un °° Culte °° qui ouvre toutes les portes d’audiences.  Au bout de quelques années, d’autres mouvements vont s’installer,  tels que le groupe Ardiess avec le titre °° Refugiés °° qui est extrait de leur premier album, et le single °° Yémalin °°  qui fait rallié toutes les générations au Hip Hop. On peut citer, le titre °° Migbè °°  de Radama Z qui a révélé l’aspect revendicatif de la jeunesse à travers un rap tinté des sonorités africaines empruntées un peu partout pour enrichir la cadence nationale.

3 -  CONSTAT ET FAIT
Lorsqu’on interroge par ailleurs le répertoire du célèbre  groupe Poly Rythmo des années 70, on découvre les prémices de monde hip hop avec des titres à sensation comme °° Gbètimadjro°° sous l’appellation de la Word music. La nouvelle génération qui très a été bercé par la diversité de musiques urbaines n’a pas pu se dérober pour s’infiltrer dans cette moule musicale que les ainés ont vite ignoré pour sa forme que pour ses textes. Ainsi donc, ces jeunes talents en herbe que les milieux estudiantins ont vite adopté se sont imposés,  avec une diversité de rythme Hip    Hop, Rap,  Slam  et parfois mélangés aux instruments locaux. Leur mode vestimentaire devient un peu plus compliquée pour les parents qui rejettent totalement cette nouvelle vision de la jeunesse montante : résultats, des mutations permanentes, et des voyages sont organisés  dans le but d’isoler les uns et les autres en vue de sauvegarder l’image de marque des parents.

4.1 - SOURCE D’INSPIRATION TRADITIONNELLE
L’exemple du groupe APOUKE a fortement marqué négativement l’opinion pour un certain nombre de faits qui ne sont pas toujours prouvés malgré tout leur succès incontestable. En s’inspirant en partie des rites et pratiques traditionnelles, ces talents d’une autre époque ont emballé  toute la jeunesse comme si un syndrome s’emparait du pays ? les jeunes continuent de vivre leur temps avec le titre TATA qui restera dans les esprits. L’Artiste Tata Crew avec le titre °° MINTI A°° qui devenait un rhétorique dans les rues de cotonou,  le titre °° BIO GUERA °° de Bmg Yari,  LE TITRE °° MA VIE °° de Kaysee M. En analysant la situation évolutive de cette musique urbaine depuis quelques années, on constate que la métamorphose des talents reste très dynamique parce qu’elle facilite l’émulation et le renouvellement des artistes confirmés.  Parmi les groupes les plus-en vue depuis quelques années, nous pouvons citer Afafa, H2O, Ardiess   Possé,  All Bax et Zeynab, Blaz et Dibi DOBO, CTN et Diamand Noir qui se sont révélé à travers les concours inter colleges et les compétitions des quartiers de villes et de campagnes sur toute l’étendue du territoire béninois. Ceci démontre une fois encore la symbiose musicale des régions du nord au sud et de l’est à l’ouest.

 4.2 – IMPACTS ECONOMIQUES
En analysant les performances économiques  de ces jeunes talents comme Dibi DOBO, DIAMANT NOIR, CTN, on peut comprendre qu’un palier de plus a été franchi dans la professionnalisation, avec des labels qui attirent les grands Majors. Ce sont des actions bien menées avec des programmes conséquents de renforcements des capacités, et surtout dans la maîtrise des nouvelles techniques de l’information et de la communication. Ce n’est plus la musique de distraction mais plutôt une activité commerciale rentable. Les artistes qui remplissent les stades au Bénin et qui attirent les financiers crédibles, se retrouvent parmi ces artistes de Hip HOP. Certains parmi eux  vivent déjà du métier et créent la richesse à travers la valeur ajoutée.

5 - EVOLUTION DES MUSIQUES  ET LES URBAINES ET LES INFLUENCES EXTERIEURES
Avec l’évolution de la musique urbaine, toutes les stratégies de marketing conventionnelles sont foulées aux pieds. Et pourtant les jeunes connaissent un succès sans précédent ?
Au lieu que la création et la production des œuvres artistiques se matérialisent par une profusion des cassettes audio, des compacts disques et autres clips pour leur diffusion et leur promotion, le succès de la musique Hip Hop se fait de bouche à l’oreille avec une communication difficilement explicable. La part d’antenne sur les radios étant minime, seules les cours de récréation des écoles et collèges servent de terreaux naturels pour la promotion active des titres phares des artistes en vogue. Ils sont les seuls à comprendre comment fonctionnent les actions qui connaissent les succès sans précédent. Les plus grands événements culturels à succès proviennent de la musique urbaine avec des diversités grandissantes. Aujourd’hui, une nouvelle tendance de musique urbaine fait son apparition : c’est le Slam  de K-Mal qui crée des Buzz immédiats avec une  nouvelle génération de nouveaux talents béninois.

De tout ce qui précède, on peut affirmer qu’il en résulte une faiblesse au niveau des spectacles de grandes envergures  comme le Festival National des Musiques Urbaines au Bénin, qui offriraient  à l'ensemble, des pratiques musicales plus professionnelles. Cependant,  la production des musicales urbaines Béninoises rayonnent sur le continent et même au-delà, parce que les artistes s’exportent qu’en même avec la globalisation.
 Les autorités béninoises ont contribué énormément, dans le sens avec la mise en application de la charte nationale des arts, le statut de l’artiste et le fond d’aide à la culture pour ne citer qu’eux ces exemples là. Ce sont des actions concourent à la restructuration profonde du monde des arts et qui proposent une vision plus professionnelle à la nouvelle génération

6 - CONCLUSION
De manière générale, force est de constater que ce sont ces filières artistiques du monde de Hip Hop qui sont en pleines expansions parce qu’elles bénéficient d’une audience populaire, même si sur le plan artistique et technique les œuvres produites souffrent parfois d’une insuffisance qualitative. 
Si la Musique urbaine toutes tendances confondues bénéficiait encore d’un peu plus d’appuis financiers stables et volontaristes, elle s’imposera d’avantage pour devenir une véritable source richesse et d’éducation à la jeunesse Béninoise.

www.afrik.com/musique-dans-les-coulisses-du-hip-hop-live-2013
www.voluncorp.com/...ayant-marque-la-musique-hiphop-du-benin.aspx
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rap
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bénin
www.voluncorp.com/...des-medias-dans-lessor-de-la-musique-hiphop.aspx
https://bonjourctn.wordpress.com/tag/hip-hop-benin
www.afrisson.com/Dibi-Dibo-12856.html
www.voluncorp.com/news-article-268-les--singles-ayant-marque-la...
www.youtube.com/watch?v=1CMpavinPeg
starsdubenin.blogspot.com/2014/04/magic-du-groupe-ardiess-posse.